TV Replay

Publié par Aanil

ARTE propose, dans la nuit du mardi 24 au mercredi 25 février 2015 à 00 heure 00, le documentaire réalisé par Piet Eekman "Les cent jours de Jean-Claude Juncker".

Devenu président de la Commission européenne en novembre dernier, comment le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker a-t-il pris ses marques ? Portrait d’un homme puissant et plongée au coeur de la politique de l'UE.

Né en 1954, Jean-Claude Juncker s’engage en politique à 20 ans, au sein du Parti populaire chrétien social (CSV). En 1984, il est élu pour la première fois au Parlement luxembourgeois, puis occupe à compter de 1989 divers postes de ministre. Sa carrière européenne commence vraiment lorsqu'il accède à la présidence de l’Eurogroupe – la réunion mensuelle des ministres des Finances de la zone euro – en 2005. Il y reste jusqu'en 2013. Choisi pour prendre les rênes de la Commission européenne à compter du 1er novembre 2014, Juncker est rattrapé cinq jours plus tard par le scandale financier des Luxleaks, faisant état d'accords fiscaux très avantageux passés avec le fisc luxembourgeois au profit de multinationales. Mais plutôt que de lui coûter sa place, cette affaire incite Juncker à promettre plus de transparence dans ce domaine et à s'engager pour une politique plus "sociale" et "citoyenne". Il semble néanmoins peu enclin à écouter les opposants au projet crucial de Traité de libre-échange transatlantique (TTIP, ou Tafta), actuellement en cours de négociation avec les États-Unis.

Au plus près de l'homme fort de Bruxelles

Les cent premiers jours d’un décideur revêtent toujours une part symbolique notoire. D’où l’intérêt de l’accompagner lors de ses déplacements officiels, de ses entretiens politiques et de ses réunions au sein des institutions européennes, comme au cours de moments plus privés. Ainsi se dessinent peu à peu la vision de l’homme et les moyens qu’il déploie pour la mettre en œuvre.

Les cent jours de Jean-Claude Juncker

Commenter cet article