Quelques conseils pour mieux dormir

Beaucoup de personnes ; et notamment des jeunes ; éprouvent des difficultés à s’endormir et des problèmes liés à leur sommeil. Il n’est pas rare que leur mode de vie se dégrade au fur et à mesure ; s’ils n’arrivent pas à régler ce problème à temps. En effet ; le sommeil est ce qui régularise notre niveau de fatigue, il est donc essentiel pour maintenir un cadre de vie stable et ordonné. Dans cet article, nous tâcherons de vous donner quelques conseils à appliquer si vous rencontrez des problèmes d’endormissement.

Choisir un bon lit et une bonne literie

Le cœur du problème lié au sommeil peut parfois venir de l’environnement matériel – censé permettre l’endormissement. En effet, chacun est plus ou moins sensible à des matières ; à des textures ; à des formes, qui peuvent lui sembler plus ou moins agréables et appréciables. Cela peut être constaté lorsque nous dormons ailleurs que chez nous, par exemple chez des amis ou à l’hôtel. L’on a parfois l’impression de moins bien dormir ; ou au contraire ; de s’être bien mieux reposé ; et ce sentiment peut par exemple dépendre de la matière de la literie (en coton ; en satin…), de la forme des oreillers (à mémoire de forme ; moelleux ; dur…) ou tout simplement de la texture et des dimensions du matelas.

Le matelas est un élément non négligeable du lit, puisque, selon sa qualité, il permettra à notre corps ; à notre dos et à nos articulations d’être dans une position favorable à l’endormissement et au repos. Si vous êtes une personne seule ; qui possède une petite chambre ou qui ne souhaite pas utiliser trop de surface, nous vous recommandons d’opter pour un matelas 90×190 cm, qui correspond aux mesures standards pour une personne seule. Si vous êtes en couple, ou que vous vous sentez plus à l’aise dans un lit avec beaucoup d’espace disponible, vous pouvez opter pour des matelas et des lits de taille supérieure, communément appelés « Queen size » ou « King size ».

Délaisser les écrans avant de dormir et pendant le sommeil

C’est bien connu depuis quelques années maintenant, mais les écrans favorisent le divertissement ; la production de dopamine et des molécules stimulantes ; et complexifient énormément le processus d’endormissement. En effet, pour s’endormir facilement, le cerveau a besoin d’être déconnecté de toute source de divertissement. Alors, c’est une très mauvaise idée de s’installer dans son lit et de consulter ses notifications récentes dans l’espoir de s’endormir 5 min plus tard. En effet, d’une part, les réseaux sociaux sont conçus comme un cercle vicieux ; et il est difficile de s’en détacher dans le délai qu’on prévoit ; et d’autre part, cette activité rendra votre cerveau hyperactif, et donc, peu disposé au repos immédiat.

De plus, une mauvaise habitude qu’un bon nombre de personnes appliquent tout de même est de consulter l’heure ; que ce soit sur un écran portable ou sur un réveil ; au beau milieu de la nuit. En effet, cette tendance aura comme effet de faire faire un calcul (conscient ou inconscient) à votre cerveau, qui analysera le nombre d’heures qui lui restent pour se reposer ; ce qui le stressera donc et rendra difficile la tâche de vous rendormir. De plus, cela affectera la qualité de votre sommeil.

Les spécialistes recommandent de se séparer des écrans 30 à 15 minutes avant de se mettre au lit ; dans un endroit ou dans une pièce suffisamment éloignée du lit ; afin que les téléphones ne constituent pas une tentation avant de s’endormir ou au milieu de la nuit. De plus, en agissant ainsi, vous réduisez considérablement les risques de développer un cancer du cerveau, dont la croissance peut être causée par les ondes qui se dégagent des appareils électroniques.

Quelques gestes à appliquer au quotidien

Il existe encore de nombreux conseils qui circulent ; que ce soit sur la toile ou des astuces de grand-mère ; afin de favoriser le sommeil et le repos. Parmi celles-ci, notons :

  • Il est important d’essayer de conserver des horaires de sommeil réguliers. En effet virgule pour le cerveau, c’est un véritable casse-tête si vous vous couchez un jour à 2h du matin, un autre à 5h et le lendemain ; à 21h. Vous serez certainement exténué et décalé dans toutes vos actions.
  • Délaisser les substances censées « favoriser le sommeil ». Pour certaines personnes qui n’arrivent pas à dormir, ou atteintes d’insomnie ; l’alcool ou la drogue se présentent comme des solutions alléchantes. Seulement, bien qu’elles permettent un endormissement rapide, elles dénigrent considérablement la qualité de votre sommeil, qui n’est pas réparateur. Ainsi ; le lendemain, vous êtes de nouveau fatigué et, en plus de cela, souvent mal en point.
  • Enfin, nous pouvons vous recommander de vous exposer le plus possible à la lumière naturelle, afin de sécréter une production de mélatonine uniquement lorsque vous êtes dans le noir ; prêt à vous endormir. Le but est de ne pas tromper votre cerveau, qui ne sait pas faire la distinction entre le jour et la nuit si vous passez vos journées dans l’obscurité de votre chambre.