Etudiants : les demarches administratives a ne pas negliger

Lorsque l’on est étudiant et que l’on s’inscrit dans une université ou une école située loin de chez ses parents. Une fois passé le premier frisson de la liberté, on se retrouve à devoir gérer bien des choses du quotidien dont ils s’occupaient jusqu’à présent pour nous. L’autonomie est à ce prix.  

Les démarches à effectuer

Nombreuses sont alors les formalités à accomplir pour pouvoir se concentrer sur ses études sans le moindre tracas. Cela vous demandera un peu d’organisation et d’implication, voici pourquoi nous vous proposons de faire un rapide tour d’horizon des démarches incontournables.

Le logement

Assurer son logement

Comme la loi le stipule, en France, tout locataire se doit d’assurer son logement. Et ce qu’il s’agisse d’un appartement, d’un logement CROUS ou d’une chambre dans une résidence étudiante privée. L’idéal est alors de contracter une assurance habitation étudiant. Elle offre à des prix adaptés à votre situation étudiante des garanties spécifiques et couvre à la fois votre habitation et votre responsabilité civile la plupart du temps. Optez pour une formule la plus étendue possible. Ne négligez pas non plus le principe d’assistance 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 : un souci peut survenir à toute heure du jour ou de la nuit et être bien accompagné dans de telles circonstances. 

Effectuer une demande d’allocations

Financer son logement n’est pas toujours chose aisée. Et si certains occupent un emploi étudiant en parallèle pour se donner une plus grande latitude financière, n’hésitez surtout pas à déposer une demande d’Aide Personnalisée au Logement auprès de votre caisse d’allocations familiales. Ne tardez pas, car les délais de traitement sont souvent longs. Mais, il est bon de le savoir, le versement de votre aide est rétroactif.

La santé

S’affilier à la sécurité sociale étudiante

Dès lors que vous entrez dans la vie étudiante, vous ne dépendrez plus de vos parents. Il vous revient alors de faire les démarches nécessaires afin de basculer du régime général vers le régime étudiant. Sachez que cela ne vous coûtera rien si vous êtes âgé de moins de 20 ans. Au-delà, une cotisation annuelle vous sera demandée au moment de votre inscription à l’université, vous devrez aussi choisir lequel des deux centres de sécurité sociale étudiante vous remboursera.
Profitez-en pour déclarer un médecin traitant. Il s’agit du médecin que vous consulterez en premier lieu, un référent en quelque sorte. Non seulement il sera à même de vous orienter en cas de soin nécessitant la consultation d’un spécialiste, mais l’avoir déclaré vous permet d’être mieux remboursé de vos soins et consultations. Une démarche qu’il convient donc de ne pas négliger.

Adhérer à une mutuelle étudiante

Cette adhésion n’est en aucun cas obligatoire, cependant être adhérent d’une mutuelle vous permettra d’optimiser le remboursement de vos frais médicaux. N’hésitez surtout pas à bien vous renseigner, les offres sont très nombreuses et les taux de remboursement varient énormément d’une mutuelle complémentaire à une autre. En prenant le temps de vous renseigner, vous trouverez à coup sûr la solution qui vous conviendra le mieux.

Et vous pourrez alors prendre votre indépendance et étudier en toute sérénité.